CAPELLE Adolphe, Blaise

Né le 28 décembre 1881 à Orange (Vaucluse). Employé d’octroi à Alès (Gard) en 1909, membre du Parti socialiste SFIO, abandonnant son Parti pendant la guerre. Capelle y fut réintégré en 1919. Il adhéra ensuite au PCF et devint secrétaire du bureau municipal, secrétaire particulier du maire communiste d’Alès, trésorier du Parti et de la Bourse du Travail, candidat PCF à la députation en Lozère et au conseil d’arrondissement d’Alès. Aux législatives de 1928, dans la circonscription de Florac, il obtint au premier tour 203 voix sur 7 615 inscrits, soit 2,67 % des suffrages et au second 59 voix (0,77 %). En 1932, il fit des rapports contre le maire au niveau du rayon et de la région, ce qui motiva la création d’une commission d’enquête qui conclut à l’innocence du maire. Exclu du Parti communiste à la suite de cette affaire et objet d’accusations, il prit alors la tête d’un « syndicat des contribuables alésiens » et édita un journal tiré à 1 300 exemplaires qui pourfendait la municipalité communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article103654, notice CAPELLE Adolphe, Blaise, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/12985 F7/13130, année 1932. — I.M.Th., bobine 185. — Le Cri d’Alès. Le Travailleur du Languedoc, 21 avril 1928.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément