CARON Jules

Par Yves Le Maner

Né le 26 avril 1881 à Houdain (Pas-de-Calais) ; mort le 15 février 1955 à Maisnilles-Ruitz (Pas-de-Calais) ; ouvrier mineur, marié, père de trois enfants ; militant syndicaliste et communiste ; maire de Maisnilles-Ruitz.

Ancien combattant de la Première Guerre mondiale, délégué mineur, J. Caron fut élu conseiller municipal de Maisnil-les-Ruitz le 5 mai 1935 et le demeura jusqu’au 7 octobre 1939. Il exerça à nouveau ces fonctions du 20 mai 1945 au 15 février 1955, date de son décès. Il fut maire du 20 septembre 1936 au 7 octobre 1939 puis du 31 octobre 1947 au 13 juillet 1954 (démission). Selon les Arch. Dép. (M 5221 et 5304), il aurait été élu maire une première fois en 1924 puis aurait échoué en 1929.

Militant considéré comme intelligent et bon orateur, J. Caron fut secrétaire de la cellule d’Hersin-Carpigny, Barlin, Maisnil-les-Ruitz — 263 adhérents en 1932 (Voir Paul Carron*). Il était délégué mineur unitaire de la fosse n° 7 des mines de Nœux et participa à des mouvements revendicatifs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article103867, notice CARON Jules par Yves Le Maner, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 mai 2022.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 5142, M 5221 et M 5304. — Mémoire de Maîtrise de J.-M. Lemaire, op. cit. — Lettre du maire de Maisnil-Les-Ruitz, 18 mars 1976.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément