CAROVANI Oreste.

Par Jacques Girault

Né à Campi-Bisenzio (Italie, province de Florence), le 9 novembre 1904, Carovani, ouvrier cordonnier, se maria dans la commune en mai 1924 avec une garnisseuse. Ils vinrent aussitôt à Draguignan (Var) où il trouva de l’embauche dans l’usine des chaussures Gorini. Toutefois sa fille naquit en 1926 dans sa commune natale. Quand il demanda sa naturalisation, il affirma être parti d’Italie pour échapper aux menaces des fascistes et pour trouver du travail. Il fut un des meilleurs militants communistes de la ville dans les années 1930. Avec la guerre, il souscrivit un engagement volontaire et demandait sa naturalisation, ce qui lui fut accordé le 19 mars 1940.

Un autre Carovani, prénommé Adamiso ou Othello, né en Italie en 1898, avait combattu pendant la Grande Guerre dans l’armée italienne. Naturalisé en février 1935, il fut un actif résistant communiste à Barjols et partit au maquis après la rafle du 13 juillet 1944. Il fit partie du comité italien de Libération de Draguignan et du Haut-Var en décembre 1944. Il fut trésorier de la section communiste de Barjols en 1949.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article103877, notice CAROVANI Oreste. par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 10 mai 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. 4 M 59.4.4 ; 12 M 2.34 ; 18 M 43. — Sources orales.— Notes de J.-M. Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément