AUBRY Jean-Claude

Par Pierre Broué

Né le 15 avril 1907 à Tunis, mort le 5 octobre 1952 à Bourgoin-Jallieu (Isère) ; contremaître, puis professeur-technique adjoint ; militant du Parti communiste ; maire et conseiller général de Bourgoin.

Ouvrier tisseur très qualifié, Jean-Claude Aubry entra en 1930 en qualité de « contremaître » — plus tard professeur technique adjoint — à l’école pratique de Bourgoin (Isère). Il adhéra au Parti communiste en 1934, avec plusieurs autres enseignants groupés autour de Pierre Alessandri*. Il lui succéda en 1938 comme secrétaire de la section de Bourgoin du P.C.
Tenu par la police comme un des principaux militants du PC, il fut arrêté le 30 novembre 1940 et interné à Fort-Barraux. Très gravement malade, il en fut libéré en décembre 1941, et retrouva non sans mal son poste à l’école pratique de Bourgoin ; il milita alors dans les rangs du PC clandestin puis menacé d’arrestation, il passa dans la clandestinité sur ordre de son Parti en juillet 1943. Affecté à Lyon, il y milita dans le Front national sous le nom de Jean Ribaud, puis fut affecté à l’état-major départemental des FTPF. En mars 1944, toujours pour des raisons de sécurité, il fut envoyé à Saint-Étienne (Loire). C’est dans cette région qu’il fut amené, du fait de ses connaissances en langues à négocier le ralliement au maquis de deux bataillons d’ex-prisonniers de guerre soviétiques engagés dans la Wehrmacht, des hommes originaires d’Asie centrale qu’on appelait les « Mongols ». Il milita ensuite à Clermont-Ferrand, puis à Marseille, où il était en août 1944, sous le nom de Grosjean, un des dirigeants des milices ouvrières patriotiques.
Revenu à Bourgoin en septembre 1944, il entra au comité cantonal de libération nationale. En 1945, il fut élu maire, puis conseiller général. Il était en 1945 membre du bureau fédéral du PCF. Il ne fut pas réélu maire en 1947. Très gravement malade, il dut ralentir, puis cesser toute activité, quittant le bureau fédéral en 1949.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10395, notice AUBRY Jean-Claude par Pierre Broué, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 10 octobre 2008.

Par Pierre Broué

SOURCES : Arch. Dép. Isère, 52 M 119. — Le Travailleur Alpin, 1er juin 1946, 11, 12 octobre 1952.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément