CARTAUX Eugène, Victor, Isidore

Par Jean Belin

Né à Labergement-lès-Auxonne (Côte-d’Or) le 6 novembre 1878, mort le 10 septembre 1962 à Dijon (Côte-d’Or) ; employé de banque ; syndicaliste CGT confédéré de Côte-d’Or ; militant socialiste ; élu municipal

Fils de François Cartaux, instituteur, et de Jeanne Adèle Euvrard, sans profession, domicilié chez ses parents à Santenay, Eugène Cartaux s’engagea dans l’armée comme volontaire pour trois ans d’octobre 1898 à septembre 1901. Il se retira ensuite à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) avant de s’installer à Dijon en 1906 où il fut embauché comme employé de banque au Crédit Lyonnais. Il fut à nouveau mobilisé d’août 1914 à février 1919. A son retour il reprit son emploi à la banque dijonnaise. Eugène Cartaux fut élu membre du bureau du syndicat des employés de banque de Dijon et de la Région lors de son assemblée générale constitutive le 12 avril 1919. Ce syndicat autonome avait son siège à la Bourse du commerce de Dijon. En 1925, Eugène Cartaux devint secrétaire du syndicat qui s’affilia à l’Union Départementale CGT confédérée. Ce syndicat groupait alors 150 adhérents environ. Eugène Cartaux était assisté de Marcel Dullier trésorier et de Pierre Tridon président. Engagé à la S.F.I.O., il fut élu conseiller municipal avec huit autres candidats socialistes aux élections complémentaires de septembre 1934 à Dijon sur une liste conduite par Robert Jardillier. Il était à nouveau réélu aux élections municipales de juin 1935. Gaston Gérard fut battu par la liste socialiste. Robert Jardillier qui fut élu maire de la ville proposa à Eugène Cartaux un poste d’adjoint. Parmi les délégations qui lui furent confiées, il était chargé de l’organisation de la défense passive de Dijon. Célibataire, il était domicilié au 3 rue Pierre Thévenot à Dijon lors de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article103991, notice CARTAUX Eugène, Victor, Isidore par Jean Belin, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 mai 2021.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Nat. F7/12981, rapport du 15 avril 1925. — Arch. Dép. de la Côte-d’Or, état civil, recensement de la population, fiche de recrutement militaire. — Le Socialiste Côte-d’orien, édition du 8 septembre 1934. — Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F, bulletin de la ville de Dijon, séance du 26 janvier 1935. — La Bourgogne Républicaine, éditions des 16 mai 1937 et 26 janvier 1939.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément