CASANOVA

Par Antoine Olivesi

Plusieurs militants nommés

Casanova

eurent un rôle dans le mouvement ouvrier marseillais. Il est difficile de les différencier.

On trouvait, avant 1914, le nom de Casanova dans les milieux syndicalistes révolutionnaires et anarchistes des Bouches-du-Rhône. Le plus notoire est Jacques Casanova qui faisait partie en janvier 1913 du Groupe d’études sociales et fut l’un des fondateurs du journal La Gifle. Un Casanova, sans mention de prénom, collaborait à la même époque au Libertaire et à L’Anarchie.

Un Casanova, sous-agent des PTT, entra au bureau de l’Union locale CGTU de Marseille à sa fondation en juin 1922.

Un Casanova des employés civils de la guerre devint secrétaire adjoint de la 16e Union régionale CGTU lors de sa fondation à Marseille le 8 avril 1923.

Casanova était trésorier de l’Union départementale unitaire des Bouches-du-Rhône, en 1924, avant le congrès d’Arles qui, le 8 octobre, vit la majorité passer, au sein de la Fédération CGTU, de la tendance anarchiste à la tendance communiste.

Est-ce lui qui, dix ans plus tard, était trésorier du groupe intercorporatif marseillais de la CGT-SR ? (Le Combat syndicaliste, 24 mars 1934).

On trouve aussi plusieurs militants du nom d’Antoine Casanova dont un syndicaliste CGT employé du ministère de la Guerre et militant communiste de Berre (Bouches-du-Rhône)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article104043, notice CASANOVA par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 22 février 2021.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/10801, rapport du 25 octobre 1924 ; M 6/10810, rapport de police du 6 mars 1913 ; M 6/10826. — Arch. Dép. Var, 7 M 12 2. — L’Ouvrier syndiqué, 15 mars, 1er et 15 juin 1913. — R. Bianco, Le mouvement anarchiste..., op. cit., t. II, p. 14. — notes Jean-Marie Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément