CASANOVA

Par Antoine Olivesi

Il était trésorier de l’Union départementale unitaire des Bouches-du-Rhône, en 1924, avant le congrès d’Arles qui, le 8 octobre, vit la majorité passer au sein de la Fédération CGTU, de la tendance anarchiste à la tendance communiste.

S’agit-il de Casanova Jacques, Antoine* , de Casanova Jean, Antoine, ou d’un autre ? Un militant nommé Casanova Jean, Antoine, né le 1er janvier 1905 à Ajaccio (Corse), soudeur-autogène à Marseille en 1937, figure dans les listes des militants communistes mobilisés en mars 1940. (Cf. Arch. Dép. B.-du-Rh., M 6/11246, rapport du 21 mars et listes électorales de Marseille en 1937).

Un autre militant, Casanova Jean peut-être d’origine espagnole, est cité aussi parmi les militants anarchistes, comme secrétaire du Comité de défense de la République espagnole à Marseille en 1937 (même dossier M 6, rapport du 28 mars 1937).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article104048, notice CASANOVA par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 5 mai 2022.

Par Antoine Olivesi

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/10 801, rapport du 25 octobre 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément