CAUSSY Fernand

Né en 1881, mort le 13 novembre 1959 à Toulon (Var) ; journaliste socialiste.

Militant du Parti socialiste SFIO, Fernand Caussy le servit surtout par la plume. Ses écrits de journaliste étaient nourris par une vaste culture.

En décembre 1919, il assistait Paul Louis pour les articles de politique extérieure à L’Humanité. À la même période, il était membre de la Société des amis des peuples de Russie, aux côtés de Rosmer, Souvarine, etc. En janvier 1920, F. Caussy était membre du Comité pour la reconstruction de l’Internationale (courant Longuet).
En mars 1920, il était en Allemagne et écrivit des correspondances concernant le putsch de Kapp, publiées par L’Humanité.
En janvier 1921, après la scission du congrès de Tours, il choisit la SFIO. Il quitta donc L’Humanité et devint journaliste au Populaire.

Il fut longtemps le chef du service de politique extérieure au Populaire, organe central du Parti socialiste. Caussy traduisit des textes politiques de langue allemande : ainsi en 1919 la brochure d’Otto Bauer, La Marche au socialisme.

Même après avoir pris sa retraite, il continua à donner au Populaire des études sur les affaires internationales.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article104341, notice CAUSSY Fernand, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 3 septembre 2020.

SOURCES : L’Humanité, 2 décembre 1919 et mars 1920. — Le Populaire, 3 décembre 1919, 14 janvier 1920 et passim. — Le Monde, 17 novembre 1959. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément