AURIAC Franck

Par Jacques Girault

Né le 3 octobre 1935 à Saint-Paul-de-Salers (Cantal), mort le 20 décembre 2017 à Montpellier (Hérault) ; professeur dans l’enseignement secondaire puis supérieur ; militant du SNET puis du SNESup.

Fils d’instituteurs laïques, Franck Auriac effectua sa scolarité secondaire à Aurillac (Cantal) et entra à l’École normale d’instituteurs. Il intégra l’École normale supérieure de l’enseignement technique (promotion 1956-1959, section E, lettres). Dispensé du service militaire, il se maria en décembre 1956 à Portes-les-Valence (Drôme) avec Yvette Coullaud, élève de la même promotion de l’ENSET, devenue professeur de lettres ; ils eurent deux enfants.

Franck Auriac exerça comme professeur de lettres au lycée technique de Valence (Drôme) de 1959 à 1962, au lycée Vaucanson de Grenoble (Isère) de 1962 à 1966, puis au lycée de Montpellier (Hérault) de 1966 à 1967. Membre suppléant de la commission administrative nationale du Syndicat national de l’enseignement technique au titre de la tendance « Union pour une action syndicale efficace » en 1962-1963, en 1965, il fut candidat à la commission administrative paritaire nationale des certifiés et assimilés littéraires.

Il obtint l’agrégation de géographie en 1966. Assistant de géographie à la faculté des lettres de Montpellier en 1967, puis maître-assistant, il soutint une thèse de doctorat d’État, sous la direction de Raymond Dugrand, à l’Université de Montpellier III en 1979, Système économique et espace : un exemple en Languedoc. Après avoir été titulaire d’un poste de professeur de géographie humaine au collège universitaire puis à l’université d’Avignon en 1982, il en était depuis 1999 professeur émérite.

Militant du SNESup, il fut élu au titre de son syndicat au Comité national des universités, 22e section (Géographie et aménagement de l’espace) de 1987 à 1991, fut nommé au CNU, 23e section (Géographie physique, humaine, économique et régionale) de 1992 à 1995, puis siégea à nouveau comme élu sur la liste syndicale en 1996. Il fut aussi élu syndical au Comité national de la recherche scientifique (CNRS), section 35 puis 39 en 1978-1981, 1988-1991 et 1991-1992.

Franck Auriac exerça diverses responsabilités universitaires (direction de DEA inter universitaires, expertises), participa à divers comités scientifiques (INRA, DATAR) et à l’organisation de recherches, en France ou en liaison avec des universités étrangères, centrées sur les approches spatiales. Il dirigea le GIP RECLUS de la Maison de la géographie à Montpellier (1994-1996).

Franck Auriac exposa sa problématique matérialiste de l’analyse spatiale dans Géocarrefour (janvier 2003). Membre du groupe de réflexion dit « groupe Dupont » à partir de 1972, il participa aux colloques annuels Géopoint, liant analyse spatiale des structures et aménagement. Irriguée par une réflexion d’inspiration marxiste, l‘organisation de l’espace découlait des rapports sociaux dans des territoires.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10495, notice AURIAC Franck par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 9 octobre 2021.

Par Jacques Girault

ŒUVRE : Le fichier de la BNF comprenait en 2018 neuf références dont
- Le vignoble languedocien- Système économique et espace, Economica, 1983, 210 p.
- Espaces, jeux et enjeux, (co-direction avec Roger Brunet), Fayard, 1986, 343 p.
- Atlas de France, Reclus-Documentation française, tome 8, L’espace rural, 1998.

SOURCES : Bulletin du SNESup. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément