CHARTON Henri

Par Eric Panthou

Né le 25 décembre 1909 à Haïphong (Indochine), mort le 19 novembre 1944 à Champey (Haute-Saône) ; volontaire en Espagne républicaine ; résistant au sein des Forces françaises libres (FFL).

Fils de Lucien Germain Eugène Charton (1856-1911) et de Thi-Ninh N’Guyen, Henri Charton se maria avec Josèphine Guelrement (?), Henri Charton fut volontaire de l’Espagne républicaine.
Il rejoignit ensuite la Résistance au sein des forces françaises libres (FFL), bataillon du Pacifique (BP). Il fut tué au combat le 19 novembre 1944 à Champey (Haute-Saône).

Il a été reconnu Mort pour la France.

Il est possible qu’il s’agisse d’Henri Charton ancien résistant dans le Cantal ayant son nom sur le monument du col de Néronnes à Saint-Paul-de-Salers (Cantal).
Il n’y a pas d’acte de décès pour les 3 ou 4 soldats tués le jour de la libération du village de Champey.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article105142, notice CHARTON Henri par Eric Panthou, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 6 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCE : Arch. AVER (liste de rapatriés : Antony, Seine). — AVCC Caen, AC 21 P 42770, dossier victime de guerre pour Henri Charton (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 122406, dossier résistant pour Henri Charton (nc). — Mail de la mairie de Champey, le 6 avril 2021.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément