AUSSANT Guy, Gilbert

Par Jacques Girault

Né le 16 août 1930 à Dolus d’Oléron (Charente Inférieure/ Maritime), mort le 4 juillet 2017 à Bordeaux (Gironde) ; professeur d’éducation physique et sportive ; militant du SNEP ; militant du PCF en Creuse puis en Gironde, adjoint au maire de Langoiran.

Fils d’un cultivateur-vigneron, Guy Aussant effectua sa scolarité primaire dans sa commune de naissance puis entra au collège de La Rochelle (Charente Inférieure/ Maritime) où ses qualités athlétiques lui permirent d’envisager une carrière sportive. Il fut reçu au concours d’entrée à l’École normale supérieure de l’éducation physique en 1955 et devint professeur d’éducation physique et sportive en 1958. Ayant accompli son service militaire comme soldat de deuxième classe à l’état-major de l’armée de l’Air à Cenon (Gironde), il fut rappelé trois mois à la fin des années 1950.

Au cours d’un stage au CREPS de Bordeaux, Aussant rencontra une élève de l’Ecole normale d’institutrices, fille d’un employé de la SNCF. Ils se marièrent en juillet 1956 à Bègles (Gironde) et eurent deux fils.

Guy Aussant, nommé professeur à l’école professionnelle de Felletin (Creuse), fut rejoint par son épouse qui obtint un poste dans une école rurale à Sainte-Feyre-la-Montagne en Creuse. Il mena en parallèle une activité sportive et fut champion de France en athlétisme (400 mètres) en 1959. Nommé à Aigues- Mortes (Gard), il devint professeur d’EPS au lycée Victor Louis de Talence (Gironde) en 1963, rejoint par son épouse, alors en poste à Langoiran où il demeura désormais.

Guy Aussant adhéra au Parti communiste français à l’Ecole normale supérieure d’éducation physique en 1955. Secrétaire de sa cellule, il était aussi secrétaire de la section communiste de Felletin. Membre du comité de la fédération communiste de la Creuse (1961-1962), lors du débat sur le XXIIeme congrès et le culte de la personnalité en 1961, selon le rapport d’Henri Védrines qui suivait la fédération, comme tous les enseignants du comité fédéral, il paraissait "profondément secoué".

Membre du Syndicat national de l’éducation physique, Guy Aussant était le secrétaire de l’organisation dans la Creuse (S2) et membre du bureau de la section départementale de la Fédération de l’Éducation nationale. Il occupa la même responsabilité en Gironde par la suite, tout en faisant partie des comités départementaux (Creuse puis Gironde) de la Fédération française d’athlétisme.

Membre du comité de la section communiste de Talence, après avoir suivi une école centrale d’un mois, il fut élu membre de la commission de contrôle financier de la fédération communiste de Gironde à partir de 1965. Cinq ans plus tard, il était le candidat communiste pour l’élection cantonale à Targon.

Guy Aussant qui habitait à Langoiran, fut spectateur aux Jeux olympiques de Munich (1972), de Moscou (1980). Le visa pour qu’il puisse se rendre à ceux de Los Angeles en 1984 lui fut refusé. Localement, il présida le Judo Club de Langoiran de 1986 à 2016 et contribua à la construction d’un dolo. Élu conseiller municipal et adjoint au maire de Langoiran de 2008 à 2014, il devint le vice-président, chargé des finances de l’association de gestion de l’Établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes.

La presse locale, en annonçant son décès, indiquait que ses obsèques civiles se dérouleraient le 8 juillet 2017 au cimetière de Langoiran.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10522, notice AUSSANT Guy, Gilbert par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 10 février 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément