CHATEL Guillaume

Par Justinien Raymond

Né et mort à Morlaix (Finistère) 22 avril 1879-21 janvier 1932 ; ouvrier horloger ; militant socialiste du Finistère.

Associé avec son ami Jean-René Grall, Guillaume Chatel ouvrit une boutique d’horlogerie-bijouterie rue d’Aiguillon à Morlaix, puis il s’y trouva seul. Militant socialiste, homme d’abord poli et froid, connu par sa profession, il exerça une influence locale réelle. En 1912, sur une liste de coalition radicale et socialiste, il fut élu conseiller municipal de Morlaix.

En juin 1913, il fut signalé comme étant membre de la commission administrative de la Fédération du Finistère du Parti socialiste SFIO, fonction qu’il occupait toujours en avril 1919.

Réélu au lendemain de la guerre, il devint maire de Morlaix le 10 décembre 1919. En mai 1922, il représenta son parti lors de l’élection au conseil d’arrondissement au titre du canton de Morlaix. Il y obtint 1.356 voix. Président de la section de sa commune du Comité départemental de défense laïque du Finistère, Guillaume Chatel était, au cours des années 1923 et 1924, trésorier de la fédération du Finistère de son parti.

En 1924, il fut candidat mais sans succès aux élections législatives. Il fut à l’origine de l’achat de la Maison du Peuple de sa ville, inaugurée en 1926, et le fondateur de la colonie de vacances des écoles laïques à Plougasnou.

Il exerça ses fonctions municipales jusqu’en 1928. Cette année-là, il échoua aux élections législatives dans la 1re circonscription de Morlaix. Il recueillit au premier tour de scrutin 3 894 voix sur 12 971 votants et, au second, 3 171 sur 13 928. voir François Bourgot.

Malade, il décéda le 21 janvier 1932.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article105221, notice CHATEL Guillaume par Justinien Raymond, version mise en ligne le 1er mars 2018, dernière modification le 2 octobre 2019.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Arch. Mun. Morlaix. — Hubert-Rouger, Les Fédération socialistes 1, op. cit., p. 274.— Le Cri du Peuple, organe hebdomadaire de la Fédération socialiste SFIO du Finistère, puis hebdomadaire socialiste, 7 janvier 1911, 20 avril 1912, 24 juin 1913, 12 juin, 11 décembre 1920, 20 et 27 septembre 1913, 23 décembre 1916, 8 janvier 1921, 3 et 10 février 1923, 1er mai 1924, 6 et 20 mai 1925, 2 mai 1925, 22 mai 1926, 18 février 1928, 12 octobre 1929, 23 janvier 1932 (Arch. Dép. Finistère). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément