AUTFRAY Jacques

Par Yves Blondeau

Né le 28 septembre 1905 à Paris ; correcteur d’imprimerie.

Jacques Autfray fut admis au syndicat des correcteurs de Paris en novembre 1936 et y milita activement.

Prisonnier en 1940, Jacques Autfray fut rapatrié en 1941 pour raison de santé. C’est alors que les militants CGT du cinéma lui demandèrent d’entrer au comité d’organisation de l’industrie cinématographique comme adjoint au chef du service social. Peu après, il fut nommé chef de ce service et exerça pendant trois ans une tâche difficile qui devait le conduire à Buchenwald. Il fut arrêté le 5 juillet 1944.

À son retour de la déportation, il refusa le poste qui lui était offert dans le cinéma pour rejoindre le syndicat des correcteurs. De 1951 à 1954, il fit partie du comité syndical de son organisation et, en 1952, il en fut le secrétaire. Le syndicat des correcteurs le délégua au congrès fédéral du Livre de Nice en 1952. Correcteur au Figaro, il prit sa retraite en 1971.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10527, notice AUTFRAY Jacques par Yves Blondeau, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 8 novembre 2009.

Par Yves Blondeau

SOURCES : Archives du syndicat des correcteurs.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément