CHÉRADAME Louis

Par Justinien Raymond révisé par François Ferrette

Né en 1859, mort en janvier 1935 ; employé de la Ville de Paris, syndicaliste CGT, socialiste.

Louis Chéradame fonda la 10e section socialiste de la Seine en 1905, aux côtés d’Arthur Groussier* dont il fut un des plus actifs collaborateurs. Appelé au secrétariat de la section, il y demeura vingt années et fut en plusieurs occasions porte-drapeau du Parti et membre de la commission exécutive de la Seine.
Candidat aux élections municipales dans le quartier de l’hôpital Saint-Louis (Xe arr.), Chéradame recueillit 1 810 voix en 1908, 2 390 en 1912 et ne fut pas élu. Il fut membre de la commission de contrôle du Parti socialiste, de 1911 à 1916 — à cette dernière date comme majoritaire — et en 1918, comme ex-majoritaire.
La Première Guerre mondiale l’engagea dans les rangs du Comité de l’Action socialiste dont il était membre de la commission de propagande. Cette tendance au sein de la SFIO, favorable à la guerre, avait pour but de s’opposer aux pacifistes, notamment zimmerwaldiens. En 1920, Chéradame rejoignit la tendance de La Vie socialiste, qui se prononçait pour le maintien du Parti dans la IIè Internationale et luttait contre le bolchevisme.
Après le congrès de Tours, il resta à la SFIO. Militant passionné, déjà âgé, il avait encore assisté un candidat socialiste dans sa campagne électorale de 1932, présidant les réunions publiques et prenant lui-même la parole. Quelques jours avant sa mort, il présida la fête annuelle de la 10e section, la maladie n’avait pas de prise sur sa robuste constitution. Il était le vice-président de la Caisse des Ecoles.

Il fut délégué au congrès de la salle Wagram (1900) comme délégué du comité du POSR du Xe arr., ainsi qu’au congrès socialiste de Lyon (1901), au congrès du PS de France à Lille (1904), au congrès d’unité de la Salle du Globe (1905), et aux congrès nationaux du Parti socialiste SFIO à Limoges (1906), à Nancy (1907), à Toulouse (1908), à Saint-Quentin (1911) et à Brest (1913).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article105526, notice CHÉRADAME Louis par Justinien Raymond révisé par François Ferrette, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 15 janvier 2016.

Par Justinien Raymond révisé par François Ferrette

SOURCES : Arch. Nat. F7/19940437/214 dossier 19842 (Chéradame Louis). — Le Populaire, l’Humanité. — Comptes rendus des congrès socialistes. — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, p. 107. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes, III, pp. 181 et 183.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément