CHEVEAU Henri, écrit parfois CHEVREAU Henri

Par Michaël Boudard

Né le 11 février 1885 à Saint-Laurent [aujourd’hui Saint-Laurent-l’Abbaye] (Nièvre), mort le 29 décembre 1951 à Cosne-sur-Loire (Nièvre) ; ouvrier en limes à Cosne-sur-Loire ; militant communiste.

Fils d’un charron, Henri Cheveau était ouvrier en limes lorsqu’il partit effectuer son service militaire (octobre 1906-septembre 1908). Installé à Cosne-sur-Loire, il s’y maria en août 1909 avec une couturière.
Rappelé à l’activité suite à la mobilisation générale du 1er août 1914, il fut nommé caporal le 26 octobre 1914. Il fut ensuite détaché d’octobre 1915 à juin 1918 aux usines Gallais et Dubouchet, fabricant de limes à Cosne-sur-Loire. Retournant au front, il fut blessé en août 1918.
En janvier 1920, Henri Cheveau était secrétaire-adjoint du syndicat des ouvriers tailleurs de limes de Cosne-sur-Loire (Nièvre). Il était assisté de Armand Mailleaux, secrétaire, et de Beaudry, trésorier.
Lors des élections municipales de Cosne-sur-Loire en mai 1925, Henri Cheveau fut candidat sur la liste du Bloc ouvrier et paysan avec notamment Jules Redouté (128378) et Claude Tocan (132769) mais ils ne furent pas élus.
Henri Cheveau devint secrétaire-trésorier de l’Union locale CGTU de Cosne en 1926 à la place de Claude Tocan. En mai 1929, il fut de nouveau candidat lors des élections municipales de Cosne avec Claude Tocan mais là encore, les deux hommes furent battus.
En 1932, Henri Cheveau était trésorier du rayon de Cosne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article105642, notice CHEVEAU Henri, écrit parfois CHEVREAU Henri par Michaël Boudard, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 7 septembre 2022.

Par Michaël Boudard

SOURCES : Arch. Dép. Nièvre : état civil de Saint-Laurent-l’Abbaye et de Cosne-sur-Loire ; série R, registre matricule ; 1250 W 64 : dossier ONAC-VG n°2477 ; journal Le Cosnois.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément