CHEVILLÉ

Le 13 janvier 1938, Chevillé, qui venait d’être élu à la commission administrative de la section mayennaise du SNI, succéda à Frandemiche* comme trésorier. Il était instituteur au Ribay.

La section était alors dirigée par des militants ou des sympathisants du courant « École Émancipée », minoritaire au niveau national. Mais au cours de l’assemblée générale du 30 juin 1938, à laquelle participait le secrétaire général du SNI en personne, la majorité des présents approuva le rapport moral national, ce que la direction départementale interpréta comme un désaveu. Dans ces conditions, l’assemblée générale du 6 octobre 1938 enregistra la démission des « minoritaires » parmi lesquels Chevillé, sans qu’il soit possible de préciser avec certitude si ce dernier avait pris sa décision avant la réunion ou au cours même de l’assemblée.

voir aussi Beuneux Auguste*, Micard Lucien Henri*, Mitard Henri*, Sauleau René*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article105650, notice CHEVILLÉ , version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

SOURCES : La Voix Syndicale, février et décembre 1938.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément