BLEUART Fernand, Évariste

Né le 8 octobre 1893 à Marseille-en-Beauvaisis (Oise), mort en déportation le 14 février 1945 à Dora (Allemagne) ; cheminot ; militant communiste ; résistant.

Fils de Émile Alfred Bleuart, domestique, et de Marie Eugènie Mnasard, son épouse, brossière de profession, Fernad Bleuart fut employé de chemin de fer à Roye (Somme). Secrétaire du syndicat CGTU des cheminots de cette localité jusqu’à la fusion de 1935 à l’issue de laquelle il prit la direction du syndicat réunifié. Militant local du Parti communiste, il fut candidat aux cantonales de 1937 dans le canton de Roye. Militant du PC clandestin pendant l’Occupation, résistant, Fernand Bleuart fut arrêté par la police française et remis à la Gestapo. Il fut déporté à Buchenwald en Allemagne puis transféré à Dora (Allemagne) où il mourut. Il s’était marié dans sa commune natale en juillet 1916.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1060, notice BLEUART Fernand, Évariste, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

SOURCES : Arch. Dép. Somme, Z 691. — Le Travailleur de Somme et Oise, 25 septembre — 1er octobre 1937. — Renseignements fournis par A. Dujardin et H. Lenglet. — Mémorial de Buchenwald, Dora et Kommandos, édité par l’Association française Buchenwald, Dora et Kommandos, 1999. — Note de Jean-Pierre Besse. - État civil de Marseille-en-Beauvaisis.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément