COIRAS Pierre

Par Justinien Raymond

Militant socialiste POF puis SFIO du Gard.

Militant socialiste d’Alès (Gard), P. Coiras appartint avant l’unité à la Fédération départementale née en 1894, affiliée en 1896 au POF, et en 1901 au PS de France. Il la rejoignit en 1898 en s’inscrivant à la Jeunesse socialiste d’Alès. En 1902, sa candidature, de principe, fut posée aux élections législatives dans l’arr. de Largentière (Ardèche) où il obtint 317 voix. En 1905, il suivit son organisation dans la Fédération socialiste SFIO et la représenta aux congrès nationaux de Toulouse (1908) et de Saint-Étienne (1909). Il fut compris dans la délégation du Nord au congrès de Nîmes (1910). Cette même année, dans le canton d’Alès-Est, il échoua au conseil général avec 700 voix contre 2 100 à l’élu opportuniste, et au conseil d’arr. par 1 567 contre 1 699 à l’élu radical. Il échoua encore en 1913 pour le conseil général dans le canton d’Alès-Ouest, avec 394 voix. Mais, depuis 1908, il était conseiller municipal d’Alès ; il sera élu conseiller d’arr. et présidera ce conseil en 1919-1920. Candidat aux élections sénatoriales (liste socialiste) le 9 janvier 1921, il obtint 50 voix sur 816 inscrits, 812 votants et 806 suffrages exprimés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article106237, notice COIRAS Pierre par Justinien Raymond, version mise en ligne le 24 mai 2017, dernière modification le 24 mai 2017.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Arch. Nat. F7/12985. — Comptes rendus des congrès socialistes. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes, pp. 313 à 347. — passim. — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, p. 118.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément