COLLET Marcel, Pierre, Robert

Par François Ferrette

Né le 31 octobre 1901 à Loges-en-Josas (Seine-et-Oise) ; commis épicier ; militant des Jeunesses socialistes puis des Jeunesses socialistes communistes à Paris.

Depuis 1918, Marcel Collet était employé comme commis épicier au magasin d’alimentation Foreau, 93, rue de la Verrerie à Paris. Il était déjà membre du syndicat des épiciers. Quoique jeune, il était depuis cette date un fervent militant du groupe des Jeunesses socialistes du IIIe arrondissement de Paris et aurait participé à la reconstitution du groupe des Étudiants socialistes révolutionnaires au moment de l’Armistice.

En 1920, il joua le rôle d’agent de liaison avec les communistes étrangers. À ce titre, il passa clandestinement en juin la frontière franco-suisse dans le but de rejoindre Berlin et d’y représenter l’aile minoritaire des JS auprès de l’Internationale communiste des Jeunes. Mais il fut arrêté en Suisse et passa dix jours en prison.

En février 1921, Marcel Collet était trésorier de la Fédération de la Seine des Jeunesses socialistes communistes. Il demeurait 93, rue de la Verrerie, à Paris.

Sa mère Louise, Léontine, Victorine Collet était repasseuse à Buc (Seine et Oise) en 1920.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article106321, notice COLLET Marcel, Pierre, Robert par François Ferrette, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 14 juin 2022.

Par François Ferrette

SOURCES : Arch. Ppo F7 13972-973, État des anarchistes, antimilitaristes et communistes. 25/5/1921. — Notice DBMOF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément