CONTREAU Robert

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Ouvrier du Livre ; secrétaire de l’Union départementale CGT du Cantal.

Ouvrier linotypiste, Robert Contreau devint gérant du Socialiste, hebdomadaire de la Fédération SFIO du Cantal, lors de sa republication le 15 avril 1934. Il se présenta aux élections municipales de mai 1935 en septième position de la liste socialiste à Aurillac.

Contreau succéda à Justin Boudou comme secrétaire général de l’Union départementale CGT en janvier 1936. L’UD était alors d’une extrême faiblesse : « Quelques syndicats de fonctionnaires avaient seuls une vie régulière mais peu active ». Le mouvement revendicatif atteignit le Cantal avec plusieurs mois de retard : « Les syndicats ouvriers se constituent : celui du Bâtiment le premier se forme à nouveau, puis d’autres nombreux : les employés de commerce, les employés de banques, le personnel de l’hôpital, les municipaux, les chauffeurs, les gantiers, etc. À Murat, Saint-Flour, Mauriac, Maurs, Vic, Saint-Martin-Valmeroux, se créent des sections syndicales très fortes » (Le Cantal ouvrier et paysan, 25 octobre 1936). Les ouvrières en parapluies d’Aurillac soutinrent une grève de trois semaines en septembre et début octobre 1936. Trente syndicats étaient représentés au congrès départemental de décembre 1936, trente-cinq (groupant cinq mille adhérents) existaient en mars 1937.

Appelé à une meilleure situation professionnelle dans le Puy-de-Dôme, R. Contreau quitta le Cantal en mars 1937 et travailla à l’imprimerie La Montagne de Clermont-Ferrand où il retrouva l’ancien secrétaire de l’UD A. Cambourieux. Contreau fut remplacé par l’instituteur communiste Louis Escuroux. Le Cantal ouvrier et paysan rendit hommage à l’ouvrier du Livre : « Les travailleurs n’oublieront pas de sitôt la silhouette trapue, son bon et franc visage, avec la bouffarde dans le coin de la bouche » (6 mars 1937).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article106638, notice CONTREAU Robert par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Le Socialiste (Cantal), 1934-1938. — Le Cantal ouvrier et paysan, 1936-1937.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément