CORCOS Fernand

Par Justinien Raymond, Claude Pennetier

Né en 1875, mort en 1959 ; avocat à la Cour d’appel de Paris ; militant socialiste de Paris, membre du Comité central de la Ligue des droits l’homme. Avocat à la Cour d’appel de Paris. Homme politique. Docteur ès sciences politiques et économiques.

Ancien secrétaire général de la Fédération internationale d’étudiants « Corda Fratres », Fernand Corcos fut mobilisé en août 1914 au 28e territorial, puis versé dans les services auxiliaires et attaché au cabinet d’Albert Thomas. Avocat à la Cour de Paris, conseil habituel des syndicats ouvriers, secrétaire de la Fédération de la Seine de la Ligue des droits de l’Homme et du Citoyen, secrétaire de rédaction de la revue Floréal que dirigeait Paul-Boncour, Fernand Corcos était connu depuis vingt ans dans le Ve arr. de Paris et y avait participé à toutes les luttes politiques, quand, le 30 novembre 1919, il fut candidat du Parti socialiste SFIO aux élections municipales dans le quartier du Jardin-des-Plantes. Il recueillit 1 197 voix sur 8 500 électeurs inscrits. L’Humanité du 6 novembre 1920 publia son nom comme signataire de la motion Longuet puis rectifia deux jours plus tard, son nom ayant été utilisé sans son accord.
Pour les élections législatives de 1928, il fut candidat dans la 2e circonscription de Nevers avec l’étiquette du Parti républicain socialiste et socialiste français. Il ne semble pas avoir d’attache particulière avec le département.
Membre du Comité central de la Ligue des droits de l’homme, Fernand Corcos se réfugia aux États unis pendant l’Occupation. Avec Jacques Hadamard, et Roger Picard, il fonda à New York l’International League for the Rights of Man and for the New Democracy, qui, après la Libération, fut vue avec méfiance par la LDH, qui l’avait perçue comme une initiative concurrente, trop liée aux États-Unis. Seul Jacques Hadamard réintégra la LDH après guerre.
Il avait fondé avec le journal L’oeuvre un "Prix Séverine".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article106707, notice CORCOS Fernand par Justinien Raymond, Claude Pennetier, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 23 novembre 2022.

Par Justinien Raymond, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, D3 M2, n° 26. — L’Humanité, 24 novembre 1919. — Note de Jacques Girault et de Gilles Manceron.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément