CORDONNIER Ambroise

Par Jean-Pierre Besse

Né le 26 mai 1896 à Saint-Quentin (Aisne), exécuté par la Résistance le 22 mars 1944 à Saint-Quentin (Aisne) ; ouvrier typographe ; trésorier de la région communiste de l’Aisne.

Ambroise Cordonnier était le fils d’un cordonnier.
Militant communiste de l’Aisne, il fut le secrétaire du conseil d’administration de la coopérative de Saint-Quentin « La Fraternelle » à partir de 1933. Au mois de mai de la même année, il se présenta sur la liste communiste aux élections municipales de sa ville. Trésorier de la région communiste de l’Aisne en 1939, Cordonnier fut mobilisé au mois d’août.
Arrêté le 17 octobre 1941, interné au camp de Royallieu à Compiègne, il en fut libéré le 4 septembre 1942.
Cette libération explique sans doute la décision du Parti communiste "de le condamner à mort".

Il fut abattu le 22 mars 1944 en pleine rue de plusieurs balles de revolver tirées par un inconnu. Le rapport de la police de sureté le présentait comme " marchand forain, père de trois enfants, ancien ouvrier typographe..."

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article106736, notice CORDONNIER Ambroise par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 8 décembre 2015.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. Aisne, 5 M 288 et 277 U 3.— L’Exploité, 1935-1939. — RGASPI 495 270 3707. dossier du Komintern à son nom, pas encore consulté.— Etat civil (aucune mention marginale).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément