COSTES Louis [orthographié aussi "COSTE"]

Par André Balent

Professeur à l’École normale (de garçons ?) de Perpignan (Pyrénées-Orientales), Louis Costes, ancien combattant de la Grande Guerre, milita dans les rangs du syndicat (CGT) des professeurs d’École normale.

En 1930, il était secrétaire de la section des Pyrénées-Orientales de la Fédération des fonctionnaires CGT. Il occupait toujours ces fonctions en 1934. Le 15 avril 1934 il présida un meeting des syndicats confédérés de fonctionnaires qui clôtura une manifestation contre les décrets-lois gouvernementaux de Germain Martin. La campagne des fonctionnaires confédérés contre les décrets-lois se poursuivit pendant l’année 1935 : Costes eut l’occasion d’animer plusieurs meetings ou réunions.

Costes siégea également au comité général de la Bourse du Travail de Perpignan où il représentait le syndicat des professeurs d’École normale (en 1933 et en 1934, avec son collègue Samalin).

Louis Costes, franc-maçon, membre de la loge perpignanaise Saint-Jean-des-Arts-et-de-la-Réglarité (Grande loge de France) fut aussi un militant mutualiste. La circulaire du 7 mai 1942 ayant interdit la direction de ces mutuelles aux Juifs et aux francs-maçons, la Légion en profita pour dénoncer comme dignitaire maçonnique de la loge perpignanaise « Saint-Jean-des-Arts-de-la-Régularité », Louis Coste, président départemental, depuis plus de dix ans de la Mutuelle de retraites des combattants victimes de la guerre (1914-1918), dont le bureau comprenait aussi Pierre Gineste, instituteur socialiste et résistant très actif, et Georges Dagneaux, instituteur à la retraite.Il fut destitué de ses fonctions qui furent occupées par Gaudérique Sola.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article106958, notice COSTES Louis [orthographié aussi "COSTE"] par André Balent, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 24 juin 2017.

Par André Balent

SOURCES : Arch. dép. Pyrénées-Orientales, 129 W 1. — Le Cri Catalan, (Perpignan), 7 juin 1930. — L’Action syndicale, bulletin (mensuel) de l’Union des syndicats confédérés des Pyrénées-Orientales, novembre 1933, mars 1934, mai 1934, 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément