LE BAIL Albert, Pierre, Étienne

Par Claude Pennetier

Né le 8 février 1894 à Lorient (Morbihan), mort en déportation le 10 mai 1944 à Mauthausen (Autriche) ; ouvrier chaudronnier ; militant communiste de Lanester.

Albert Le Bail travailla comme ouvrier chaudronnier à la société Pontier-Le Garff de Lorient mais il est parfois présenté comme ouvrier chauffagiste et plombier-zingueur. Syndicaliste, secrétaire d’une cellule communiste, il était domicilié à Lanester où il créa un club omnisports qui prit le nom d’Union sportive ouvrière de Lanester en 1935.

Membre de l’Organisation spéciale du Parti communiste, il fut nommé le 1er mars 1942 responsable du Front national chargé de l’organisation des groupes de sabotages avec Jean-Louis Primas, un ancien combattant des Brigades internationales. Les groupes FTP lorientais intègrent des espagnols comme Ramon Garrido (Léon Carrero) ou Jan Sanchez Castillo. Le service de police anti-communiste (la SPACC) fut dépêché à Lorient et procéda à dix-huit arrestations. Le 13 juillet 1942, suite à l’arrestation de François Cornn, une perquisition permit de trouver à son domicile de nombreux tracts et journaux clandestins. La justice le condamna à cinq ans de prison. Livré aux Allemands, il fut déporté et mourut à Mauthausen en février 1944. Son fils Louis Le Bail fut arrêté à Brest et fusillé au Mont-Valérien.

Le stade de football de Lanester porte le nom de Albert et Louis Le Bail.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article107728, notice LE BAIL Albert, Pierre, Étienne par Claude Pennetier, version mise en ligne le 12 novembre 2010, dernière modification le 3 mai 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Article de Roger Le Hyaric dans les Cahiers de l’Institut CGT d’histoire social de Bretagne, numéro spécial 1895-1995, le centenaire de la CGT (il est présenté par erreur comme fusillé). — Amis entends-tu (coupure de presse non datée). — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Imprimerie de la Manutention. — Renseignements communiqués par Jean-Pierre Anfré, maire de Lanester.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément