KERISIT Pierre, Augustin, François

Par Jacques Girault

Né le 17 novembre 1935 à Toulon (Var) ; professeur ; militant syndicaliste du SNET puis du SNES ; militant communiste en Haute-Savoie, conseiller municipal d’Annecy (Haute-Savoie).

Son père, fils d’un marin-pêcheur d’Audierne (Finistère), conseiller municipal « rouge » d’Esquibien, s’engagea dans la Marine nationale à 17 ans. Maître-électricien en 1940, en congé d’armistice, il travailla chez Péchiney puis à l’Électricité de France. Adhérent du Parti communiste français en 1945, il mourut en 1949. Sa mère, fille d’un cordonnier et d’une sage-femme d’origine italienne, était le sœur d’Henri Robert*, militant communiste varois.

Pierre Kérisit reçut les premiers sacrements catholiques et décida, après sa communion, d’en finir avec son éducation religieuse. Élève du collège technique Rouvière à Toulon, orienté vers des activités de fabrication, après avoir obtenu un certificat d’aptitude professionnelle et le brevet d’enseignement industriel, il obtint le baccalauréat mathématiques et technique en 1956, et prépara le concours de l’École normale supérieure de l’enseignement technique au lycée de Reims (Marne). Il entra à l’ENSET (série B2) en 1958. Titulaire du certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique (Construction bâtiment), il fut nommé en 1961 professeur de génie civil au lycée technique d’Annecy où il resta pendant toute sa carrière. Intégré dans le corps des agrégés en 1986, il prit sa retraite en 1996.

Réformé, il se maria exclusivement civilement en août 1963 à Annecy avec une institutrice, fille d’un ouvrier communiste. Le couple eut deux enfants.

Pierre Kérisit, après avoir milité à l’Union nationale des étudiants de France, milita au Syndicat national de l’enseignement technique, tendance « Union pour une action syndicale efficace », au bureau syndical de l’ENSET, dont il fut le secrétaire de 1959 à 1961. Il fut élu suppléant sur la liste UASE lors des élections à la commission administrative nationale du SNET en 1963. À Annecy, il fut un des responsables dans son établissement du SNET puis du Syndicat national des enseignements de second degré. Dans le SNES, il fut membre du bureau de la section départementale (S2). Il fut, de 1961 à 1963, secrétaire adjoint de la section départementale de la Fédération de l’Éducation nationale.

Pierre Kérisit adhéra en octobre 1958 au PCF dans une cellule locale de Cachan où était implantée l’ENSET. À Annecy, secrétaire de sa cellule, il devint membre du bureau de la section communiste, responsable de la jeunesse à partir de janvier 1963. Il entra à son secrétariat du début des années 1970 à 1973, année où il redevint membre du seul bureau. Il suivit une école centrale du PCF en août 1963 puis entra au comité de la fédération communiste de 1966 à 1976, responsable des questions d’enseignement et du travail des communistes parmi les enseignants. Dans la cellule de son lycée, il rédigea une étude sur les besoins régionaux en enseignement se concluant par la nécessaire construction d’un établissement d’enseignement technique qui vit le jour en 1983-1984 à Argonay.

En outre, il fut membre de droit, au titre de la FEN, du conseil d’administration de la Maison de la jeunesse et de la culture d’Annecy.

Pierre Kérisit conduisit la liste d’union de la gauche aux élections municipales d’Annecy en 1971 puis figurait sur la liste d’Union de la gauche aux élections municipales d’Annecy en 1977. Il fut élu conseiller municipal en 1983 sur une liste d’union de la gauche. Membre de la commission d’urbanisme, il présenta, au nom de la minorité, un projet de transformation de l’ancien palace, devenu propriété de la ville, en résidence universitaire et en lieu de congrès à vocation scientifique.

Il fut candidat communiste, aux élections du Conseil général en 1970 dans le canton Annecy-Nord, (1 389 voix, troisième position) et dans le canton Annecy-centre en 1973 (201 voix, quatrième position).

A la fin des années 1980, pour des raisons de santé, il réduisit fortement son activité syndicale et politique. Il était toujours membre du PCF en 2010.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article107822, notice KERISIT Pierre, Augustin, François par Jacques Girault, version mise en ligne le 16 novembre 2010, dernière modification le 6 juin 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du Comité national du PCF. — Le Travailleur de l’enseignement. — Renseignements fournis par l’intéressé. — Note de Julien Veyret.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément