KERNEIS Pierre, Louis

Par Jacques Girault

Né le 13 mars 1909 à Carhaix (Finistère), mort le 23 janvier 1976 à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) ; professeur de musique ; maire communiste de Carhaix.

Pierre Kernéïs, après avoir obtenu le certificat d’études primaires, ouvrier menuisier, pratiquait aussi le violon. Il devint professeur de musique tout en étant chef de la société musicale « La Lyre ». Il cessa d’exercer la responsabilité à la suite d’un désaccord avec le président de cette société mais continua avec le groupe « Modern Jazz » à animer des bals populaires. Il put ainsi se livrer à sa passion pour les fleurs.

Pierre Kerneïs, actif pendant la Résistance, membre du Parti communiste français depuis 1945, fut maire de Carhaix de 1947 à 1953. À la suite de dissensions dans la section locale du PCF, la liste qu’il conduisait aux élections municipales de 1953 fut battue par une liste d’alliance entre le Parti socialiste SFIO et le MRP. Il quitta Carhaix pour la région parisienne.

Marié, il avait au moins un fils.

La municipalité de Carhaix, à la fin des années 1970, donna son nom à une rue de la ville. Lors de son décès, Le Télégramme, le 28 juin 2005, journal quotidien local, titra son article sur Kernéïs, « le maire artiste ». Il fut enterré au cimetière de Carhaix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article107823, notice KERNEIS Pierre, Louis par Jacques Girault, version mise en ligne le 16 novembre 2010, dernière modification le 6 juin 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du Comité national du PCF. — Notes de Jean-Pierre Jeudy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément