DANOT Eugène [DANOT François, Eugène]

Par André Balent

Né et mort à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) : 20 février 1872-9 décembre 1951. Propriétaire viticulteur à Rivesaltes. Militant socialiste puis communiste. Élu municipal de Rivesaltes. Poète populaire.

Fils d’Assiscle Danot, cultivateur à Rivesaltes, et de Marguerite Chirouleu, Eugène Danot exploita, dans sa ville natale, environ quatre hectares de vignes. Cette petite exploitation lui permit de vivre sans avoir à travailler par ailleurs comme ouvrier dans un grand domaine viticole. Eugène Danot eut deux fils qu’il prénomma Lucien et Marcel car il admirait tout particulièrement les deux leaders guesdistes, Lucien Deslinières et Marcel Cachin.

Avant 1914, Eugène Danot milita dans les rangs du groupe socialiste de Rivesaltes qui fut, entre 1897 et 1914 le plus important de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales. Il fut élu à la CA de la Fédération socialiste lors du congrès extraordinaire de Rivesaltes (29 octobre 1909) qui permit à Lucien Deslinières* et à ses amis rivesaltais d’éliminer du parti l’aile gauche du guesdisme local animée notamment par Jean Manalt*. À cette CA furent élus d’autres militants rivesaltais : François Cabanes*, Joseph Barthès*, Joseph Biboulet*, André Escarra*, Maurice Saint-Martin* et Joseph Berdaguer.

Eugène Danot fut élu conseiller municipal de Rivesaltes en mai 1908, en même temps que sept autres socialistes unifiés. Il fut réélu le 29 novembre 1907, Ambroise Salvet* étant maire. Candidat aux élections municipales des 30 novembre et 7 décembre 1919 sur la liste conduite par François Cabanes*, il fut réélu.

Lors de la préparation du congrès de Tours, Eugène Danot vota pour l’adhésion du Parti socialiste à l’Internationale communiste. La majorité du conseil municipal socialiste de Rivesaltes (dont le maire) se prononça pour l’adhésion à l’IC Eugène Danot fut élu deuxième adjoint de Joseph Biboulet*, maire communiste de Rivesaltes, le 8 décembre 1924 après la démission de leurs fonctions de François Cabanes, maire, François Masdavail*, deuxième adjoint, et de conseillers municipaux parmi lesquels Joseph Puig*. S’il ne demeura deuxième adjoint de Joseph Biboulet que jusqu’au renouvellement des conseils municipaux de mai 1925 — il ne se représenta pas sur la liste communiste conduite, lors de ce scrutin, par Joseph Biboulet — il fut néanmoins pendant quelques années un des principaux militants communistes de la « ville rouge » du Roussillon.

Bien que petit exploitant agricole, il milita dans les rangs du syndicat CGTU des travailleurs de la terre de Rivesaltes qu’il contribua à organiser. Lorsque le secrétaire de cette organisation fut emprisonné lors de la grève des ouvriers agricoles de Rivesaltes, en 1928 — voir notamment Émile Dardenne* —, Eugène Danot l’aurait remplacé (témoignage d’Émile Dardenne). Par la suite il ne cessa de s’occuper activement du mouvement syndical rivesaltais affaibli par l’échec de la grande grève (janvier-juillet 1928) des Agricoles. (Voir également : Billaros Zéphirin*, Llouquet Antoine*, Pivot Jacques*, Puig Étienne*, Triquère André*).

Poète populaire, Eugène Danot est l’auteur de plusieurs œuvres inédites parmi lesquelles une « Ode à Ferrer » (il s’agit de Ferrer, l’instituteur libertaire barcelonais, exécuté en 1909) composée en 1912 et une « Ode à Marty » (il s’agit d’André Marty) écrite en 1920.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article108093, notice DANOT Eugène [DANOT François, Eugène] par André Balent, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 18 septembre 2022.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, versement du cabinet du préfet (16 septembre 1959), liasse 111 (Parti communiste et CGTU, 1921-1924), rapport du commissaire de police de Rivesaltes au préfet des Pyrénées-Orientales (16 novembre 1924) ; 2M5 249. — Entretien (1974) avec M. Émile Dardenne, militant du PCF à Rivesaltes. — Renseignements communiqués (1983) par M. Michel Cadé, professeur au Lycée François Arago à Perpignan. — Arch. Mun. Rivesaltes (état civil : tables décennales, actes de naissances et de décès). — Renseignements communiqués par M. le secrétaire de mairie de Rivesaltes (lettres du 31 juillet et 16 septembre 1982).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément