DEBAR Irénée

Par Alain Dalançon, Jacques Girault

Né le 2 juin 1906 à La Salvetat-Peyrales (Aveyron, mort le 11 novembre 2004 à Albi (Tarn) ; ouvrier électricien puis minotier ; militant communiste dans le Tarn.

Irénée Debar était le fils de Frédéric Debar, meunier à la Roque, et d’Albanie Segond, sans profession. Il fut candidat communiste aux élections cantonales d’octobre 1931 à Saint-Juéry (Tarn).

Se confondait-il avec Debard, responsable à l’organisation du rayon du Tarn en 1928 et avec Debarre, délégué du Tarn au VIe congrès national du Parti communiste (Saint-Denis, mars-avril 1929) ?

Il épousa le 24 octobre 1934 dans sa commune natale Emilienne Saint-Hilaire.

Après la Seconde Guerre mondiale, il était meunier à Mirandol-Bourgnounac. Toujours militant du Parti communiste français, il fut candidat dans le canton de Pampelonne à toutes les élections cantonales de 1949 à 1970, où il fut toujours battu par le même candidat socialiste André Alousque. En 1995, il versa encore 300 F à l’Humanité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article108452, notice DEBAR Irénée par Alain Dalançon, Jacques Girault, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 15 février 2021.

Par Alain Dalançon, Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F7/13090. — BMP, bobine 304. — La Voix des Travailleurs, octobre 1931. — Valérie Gautran, Les conseillers généraux du Tarn. Administrateurs du département (1790-1800) ; conseillers généraux nommés par le gouvernement (1800-1833) ; conseillers généraux élus (1833-2014), Arch. Dép. Tarn, 2015.— l’Humanité, 14 octobre 1995.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément