DELBOS Ernest [DELBOS François, Ernest]

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 26 mai 1884 à Galapian (Lot-et-Garonne) ; métayer à Aiguillon (Lot-et-Garonne) ; militant communiste ; secrétaire de l’Union départementale de la Confédération générale des Paysans travailleurs.

Delbos était métayer à Aiguillon, canton de Port-Sainte-Marie, dans la moyenne vallée de la Garonne. Dans son secteur, au confluent du Lot et de la Garonne, naquit en 1920, un puissant mouvement revendicatif des métayers et fermiers — voir A. Gache* et L. Olivié*. Delbos y prit peut-être part (cependant nous n’en n’avons trouvé trace ni dans la presse ni dans les archives). En 1923, il n’était pas encore membre du bureau de la Fédération de défense paysanne du Lot-et-Garonne. Son nom apparut en 1924, à l’occasion des élections législatives ; l’année suivante, il était délégué régional de la Fédération unitaire de l’Agriculture. Comment expliquer cette subite percée ? Peut-être par la baisse d’influence de A. Gache dont l’oeuvre syndicale déclinait. Depuis quand Delbos était-il membre du Parti communiste ? En 1924, il siégeait au conseil municipal de Lagarrigue, petit village voisin d’Aiguillon ; il avait donc été élu comme socialiste aux élections de novembre 1919. Sans doute entra-t-il aussitôt après le congrès de Tours dans le groupe communiste d’Aiguillon dirigé par A. Miquel.

La Fédération communiste du Lot-et-Garonne le choisit comme candidat pour les élections législatives de mai 1924. Les membres de la liste s’étaient répartis les tâches ; dans les réunions publiques Renaud Jean parlait de la politique générale, Philippot de la politique extérieure, Borderie du travail et de l’assistance sociale et Delbos des problèmes agricoles. Il recueillit 26,3 % des voix des électeurs inscrits. À partir de 1925, il fut le principal animateur paysan. Il occupa les fonctions de délégué régional du Conseil paysan français, de secrétaire de la Fédération régionale de défense paysanne et créa vers 1927 une Fédération départementale des planteurs de tabac qui permit d’étendre l’action aux petits propriétaires. En octobre 1927, le métayer d’Aiguillon participa à une délégation paysanne en URSS avec Dupuy du Gers* et Large de la Dordogne.

Les 2 et 3 mars 1929 se réunit à Montluçon (Allier), le premier congrès de la CGPT dans laquelle les militants communistes du Lot-et-Garonne jouèrent un grand rôle — voir Renaud Jean*. La Fédération de défense paysanne se fondit dans la nouvelle organisation en septembre 1929 et devint l’Union départementale CGPT ayant pour secrétaire Delbos ; vingt-trois syndicats locaux y adhérèrent. La crise économique permit d’accentuer la propagande et d’employer de nouvelles méthodes de lutte comme l’opposition aux saisies-ventes — voir P. Abadie*. L’UD en sortit renforcée.

Delbos consacra l’essentiel de son énergie au syndicalisme paysan mais resta actif au sein du PC. Il était secrétaire de la cellule communiste d’Aiguillon dont le bureau se composait de cultivateurs. Selon les rapports de police, les effectifs passèrent de quarante en 1932 (il s’agit certes des cotisants mais aussi, vraisemblablement, des sympathisants) à douze en 1934. Il se présenta au conseil général en 1928 et 1931 dans le canton de Port-Sainte-Marie.

Delbos continua son œuvre jusqu’à la guerre. Il fut élu vice-président de la CGPT au IIIe congrès national (Montluçon, Allier, 9 et 10 janvier 1937) puis réélu à la commission administrative de la CGPT au congrès national des 5 et 6 mars 1939.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article109005, notice DELBOS Ernest [DELBOS François, Ernest] par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 mai 2021.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13000, F7/13106, F7/13129, F7/13629. — Arch. Dép. Lot-et-Garonne, cabinet du préfet, dossier n° 8. — L’Humanité-Midi, 1925. — Le Travailleur du Lot-et-Garonne, 1924-1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément