DEREGNAUCOURT Constant

Par Yves Le Maner

Constant Deregnaucourt à son bureau.

Fils d’un employé des mines, Constant Deregnaucourt naquit à Flers-en-Escrébieux (Nord) le 11 janvier 1902. Élève dans une école libre jusqu’à son Certificat d’études, il travailla aux chantiers des Bonnes Mines (Compagnie des mines de l’Escarpelle) de 1914 à 1918, puis fut apprenti plombier aux mines de 1918 à 1922. À son retour du service militaire en novembre 1923, il trouva un emploi de bureau au sein de cette même compagnie. Après la Deuxième guerre mondiale et la nationalisation des mines (1946), il intégra les Services centraux des houillères nationales du Nord et du Pas-de-Calais à Douai (Nord), emploi qu’il occupa jusqu’à sa retraite en 1960.

En 1927, il créa le syndicat CFTC des employés des mines du Douaisis et fut l’un des bras droits de Demeulenaere au sein de l’Union locale de Douai dans les années 30. Élu délégué du personnel aux Services centraux des mines en 1936, il abandonna ses activités syndicales vers 1950 et se consacra à son mandat d’administrateur de la caisse de Sécurité sociale minière (il y siégeait depuis 1928) ainsi qu’à la Mutuelle des mineurs de l’Escarpelle, "la Fraternelle", qu’il fonda avec Lucien Denize*. Il resta à la CFTC lors de la scission de 1964.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article109609, notice DEREGNAUCOURT Constant par Yves Le Maner, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par Yves Le Maner

Constant Deregnaucourt à son bureau.

SOURCE : J. Fontaine, Mémoire de Maîtrise, Lille III, 1974, op. cit.. — Sources familiales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément