ACAR Samson, Jacques, Henri

Par Jean-Jacques Doré

Né le 10 avril 1892 à Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 31 mars 1948 à Béthune (Pas-de-Calais) ; cheminot, représentant puis chef de chantier ; syndicaliste CGT de Dieppe.

Né d’un père commis et d’une mère couturière, Samson Acar était employé comme piqueur au service des voies de chemins de fer de l’État à Dieppe lors de son incorporation en 1912.

Mobilisé du 6 août 1914 au 30 mars 1919 il fut réaffecté au dépôt de Dieppe où il épousa Andrée, Léonie Gance le 19 avril 1920. Il milita au sein du syndicat confédéré (CGT) des Cheminots du secteur de Dieppe et, entre 1924 et 1926, il était membre du bureau dont Albert Gicquel était secrétaire. L’organisation comptait alors un peu plus de 200 adhérents.

Vers 1930, il quitta les chemins de fer de l’État pour travailler sur des chantiers qui le conduisirent au Mans (Sarthe) en 1933, à Versailles (Yvelines) en 1935, à Quimperlé (Finistère) en 1937 puis à Beuvry près de Béthune (Pas-de-Calais) en 1938, il était alors chef de chantier de l’entreprise de travaux publics Evrard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article11, notice ACAR Samson, Jacques, Henri par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 4 janvier 2021, dernière modification le 4 janvier 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Nat. F7/13672, rapport du 8 avril 1926. Arch. Dép. — Seine-Maritime 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936, État civil, Registre matricule militaire. — Arch. de l’UD Seine-Maritime liasse CGT 1925-1930.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément