BOICHARD Georges, Henri, Anatole dit « Jo »

Par Louis Botella

Né le 20 octobre 1924 à Andelot-en-Montagne (Jura), mort le 15 août 2014 à Beauvallon (Drôme) ; conducteur de draisine ; résistant ; secrétaire de la Section technique régionale Voie et Bâtiments de l’Union Méditerranée (1948-1972) ; secrétaire de l’Union locale CGT-FO de Valence (Drôme) de 1948 à 1972 ; membre du bureau de l’Union régionale de Lyon (1972-1979) ; conseiller municipal socialiste SFIO de Valence (1959-1971).

Fils d’un cheminot, Georges Boichard passa son certificat d’études à l’âge de douze ans puis suivit pendant deux ans le cours supérieur. Il exerça différents métiers avant son entrée à la SNCF : garçon laitier, ouvrier menuisier, manœuvre tisseur. Admis à la SNCF le 6 juin 1942 comme auxiliaire journalier à l’annexe du parc matériel Voie et Bâtiments de Saulon (Côte-d’Or) à Vénissieux (Rhône), il participa aux activités de sabotage d’un réseau à partir d’octobre 1942 jusqu’en juin 1944. Sous la menace d’une arrestation, il se réfugia dans le maquis du Vercors, participa aux combats et à la libération de Valence (Drôme), puis s’engagea au sein d’un régiment de cuirassiers pour chasser du pays les troupes allemandes.
Démobilisé en février 1946, il retrouva son emploi à Vénissieux, fut muté le 1er juin de la même année à Portes-les-Valence (Drôme) comme cantonnier faisant fonction de conducteur de draisine, puis il passa l’examen de conducteur de draisine.
Il prit part en juillet 1947 à la création du Comité d’action syndicaliste (CAS) de Valence et, au début de 1948, à celle du syndicat FO. Il fut membre du bureau syndical, secrétaire de l’Union locale de Valence de 1948 à 1972 et de la Section technique régionale Voie et Bâtiments (STR-VB) pour l’Union Méditerranée de 1948 à 1972, membre du bureau de cette union de 1950 à 1972, membre de la commission exécutive de l’Union départementale de la Drôme en 1953, enfin secrétaire général adjoint de la STN-VB en mars 1966. Il fut également à la tête du syndicat et du secteur de Valence. Au moment de la restructuration de la SNCF en 1972-1973, la Drôme fut rattachée à la Région de Lyon. Il participa aux activités du bureau de l’Union régionale de Lyon de 1972 à 1979, année de son départ à la retraite.
Militant du Parti socialiste SFIO, il fut conseiller municipal de Valence, chargé du personnel, de 1959 à 1971.
Titulaire de la carte de combattant volontaire de la Résistance, secrétaire en 1962 puis président en 1980 de l’Union des mutilés anciens combattants, chevalier des Palmes académiques depuis janvier 1987, il fut fait chevalier de la Légion d’honneur en décembre 2000.
Marié en septembre 1946, il eut avec son épouse un fils, technicien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1104, notice BOICHARD Georges, Henri, Anatole dit « Jo » par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 11 mai 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1958-1966. — Force ouvrière hebdo, 1953. — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1954 et de 1963. — Renseignements communiqués par Georges Boichard. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément