DOUMEN François

Par Jean-Jacques Doré

Né le 21 juin 1894 à Saint-Bathélémy-de-Bussière (Dordogne), mort le 30 juillet 1987 à Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; cheminot ; secrétaire du syndicat CGT des Cheminots du Tréport (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) de 1926 à 1930.

Fils de cultivateurs, François Doumen était ouvrier boulanger à Rochefort (Charente-Inférieure, Charente-Maritime) lors de sa mobilisation dans l’infanterie le 17 décembre 1914. Blessé à la main gauche lors de la bataille du mont Kemmel dans les Flandres le 20 mai 1918, il fut rendu à la vie civile le 5 avril 1919 décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire.

Le 5 janvier 1921, il entra comme manœuvre à la gare de Mers-les-Bains (Somme) sur la rive droite de la Bresle, face au Tréport sur la rive gauche. En 1926, il succéda à Alphonse Noël comme secrétaire du syndicat CGT des Cheminots du Tréport. Réélu jusqu’en 1930, l’organisation comptait une cinquantaine de membres ; Henri Bon qui était son adjoint lui succéda en 1931.

Père de six enfants, militant socialiste, François Doumen était, en 1938, secrétaire de la section du Parti SFIO de Mers-les-Bains (Somme), où il habitait rue de la Digue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article110599, notice DOUMEN François par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 11 avril 2021, dernière modification le 11 avril 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Somme, Z 317, (Le Cri du Peuple, 26 février 1938). — Arch. de l’Union départementale CGT de Seine-Maritime liasse 1930-1935. — Arch. Dép. Dorgogne État civil. — Arch. Dép. Charente-Maritime Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément