DUPRAT Roger

Par Jean-Pierre Besse

Militant communiste de l’Allier.

Ajusteur, Duprat était, en mars 1935, membre du rayon communiste de Montluçon (Allier) ; en novembre de la même année, il devint membre du secrétariat, avec Védrines* et Valignat*, en remplacement de J. Aucouturier. Aux élections municipales de mai 1935, il figurait en 4e position sur la liste présentée par le Parti communiste.

Il fut arrêté le 8 janvier 1942 et traduit avec une vingtaine de ses camarades devant la section spéciale du tribunal militaire de Clermont-Ferrand le 26 février 1942 pour "menées communistes". Il fut après Louis Cuoq (travaux forcés à perpétuité) le plus lourdement condamné avec vingt ans de travaux forcés et vingt ans d’interdiction de séjour.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article111529, notice DUPRAT Roger par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 6 février 2011.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Archives de la justice militaire, registre du tribunal militaire de Clermont Ferrand.— L’Émancipateur, 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément