DUPUY Henri, Jean, Louis

Par Claude Pennetier

Né le 1er mai 1901 à Miradoux (Gers), mort le 11 juin 1982 à Lamagistère (Tarn-et-Garonne) ; militant communiste du Gers.

Fils de Théodore Dupuy et de Jeanne Roulier, couturière, Henri Dupuy fréquenta l’école primaire jusqu’à treize ans et demi et en sortit sans doute avec le CEP même s’il ne le précise pas explicitement. Apprenti maréchal puis charpentier en fer dans la construction navale, Henri Dupuy fut proche des communistes dès 1920 et adhéra au Parti communiste en 1924, recommandé par son père. Dans son autobiographie de 1932, il déclara que sans être en opposition il était "réticent" entre 1926 et 1930.

Il avait lu des ouvrages théorique dans la bibliothèque de son père mais déclarait : "je reconnais mon insuffisance tant théorique que pratique".

Le Parti communiste le présenta aux élections législatives de mai 1932 dans la circonscription de Moissac (Tarn-et-Garonne). Dupuy était alors secrétaire de la cellule de Lamagistère (Tarn-et-Garonne) qui aurait compté 40 membres ; il était assisté de A. Filhol secrétaire adjoint et de E. Vergnes, trésorier.

En octobre 1934, Henri Dupuy se présenta aux élections du conseil général dans le canton de Valence d’Agen.

Marié le 15 septembre 1923 à Lamagistère (Tarn-et-Garonne) avec une modiste issue d’un famille communiste, il mourut dans cette commune le 11 juin 1982.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article111611, notice DUPUY Henri, Jean, Louis par Claude Pennetier, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 11 juillet 2019.

Par Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495 270 733, autobiographie du 13/03/1932. — Arch. Nat. F7/13130, année 1932. — La Voix des Travailleurs. — État civil de Miradoux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément