ÉMERY André, Charles

Par Daniel Grason, Jean Maitron

Né le 14 juin 1904 à Paris, XIIe arr. (Seine) ; mort le 12 octobre 1980 à Sucy-en-Brie (Essonne) ; manœuvre ; volontaire en Espagne républicaine.

André Émery suivit l’école primaire, obtint son CEP, il effectua son service militaire à partir de 1924, soldat, dix-huit mois au 31e Régiment de Chasseurs à pied à Mulhouse (Haut-Rhin). Il adhéra en 1933 au parti communiste à Chatou (Seine-et-Oise, Yvelines), devint trésorier de la cellule. Il travailla chez Pathé, un millier de salarié, puis à Rueil-Malmaison, manœuvre dans une entreprise de trente-cinq ouvriers, adhéra à la CGT branche des produits chimiques. Lors des grèves de 1936, il fut représentant syndical six mois, fonda une cellule communiste à l’entreprise Veedol, une fabrique de lubrifiants (huiles) pour les automobiles. Il lisait et diffusait l’Humanité et L’Étincelle l’hebdomadaire édité par les sections communistes, lecture aussi de Regards, était en relation militante avec Charrière, conseiller municipal communiste de Rueil-Malmaison.

Il arriva en Espagne le 21 novembre 1936 pour « Lutter contre le fascisme ». Il fut soldat voltigeur, mitrailleur dans la compagnie française de tanks de la XIVe Brigade internationale. Il fut blessé le 13 janvier 1937, par la chute d’une porte de l’engin blindé, quatre mois d’hospitalisation, et quinze jours de permission du 14 juin au 30 juin 1937. Il combattit neuf mois au front, pour défendre Madrid, la capitale, participa à la bataille de l’Ebre (juillet, septembre 1938). Dans sa biographie du 4 novembre 1938, André Émery appréciait la politique du Front populaire espagnol et de son gouvernement : « Très bonne pour le bien être des ouvriers. Elle répond aux désirs du peuple ». Il surévaluait le rôle des Brigades internationales, écrivant : « Elles ont appris la tactique militaire aux Espagnols qui ne la connaissait pas » contribuant « à la défense du pays ». Il comptait sur la fédération des produits chimiques CGT pour retrouver du travail. Son rapatriement eut lieu le 13 novembre 1938.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article112063, notice ÉMERY André, Charles par Daniel Grason, Jean Maitron, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 15 août 2011.

Par Daniel Grason, Jean Maitron

SOURCES : Arch. AVER. – RGASPI 545.6.1176, BDIC mfm 880/14. – État civil de Paris XIIe arr.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément