ERRE Marius

Par André Balent

Ouvrier bouchonnier à Maureillas (Pyrénées-Orientales), Marius Erre signa en tant que responsable du syndicat CGT des ouvriers bouchonniers de cette commune l’appel « Pour le respect des droits syndicaux ».

Il fut délégué de son syndicat (affilié à la Fédération du Tonneau) au VIIe congrès de l’UD-CGT des Pyrénées-Orientales (15 septembre 1920). Ce congrès l’élut au comité de l’UD pour un mandat d’une année.

Le 10 janvier 1921, Marius Erre accueillit à Maureillas le délégué de la Fédération du Tonneau, C. Nicolas, qui effectuait une tournée de propagande auprès des tonneliers et des bouchonniers du Roussillon et du Vallespir. En 1920, le syndicat dirigé par Marius Erre prit 700 timbres confédéraux à la trésorerie de l’UD.

D’après J. Ricart* , un des principaux dirigeants de l’UD des Pyrénées-Orientales, les deux syndicats confédérés créés à Maureillas au lendemain de la Grande Guerre (celui des ouvriers agricoles et celui des ouvriers bouchonniers) disparurent « à peu près » en 1921 à la suite « d’une grève malheureuse qui laissa sur le carreau les militants à la tête des organisations » (article de J. Ricart dans l’Action syndicale de janvier 1922).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article112158, notice ERRE Marius par André Balent, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par André Balent

SOURCES : Le Cri Catalan, hebdomadaire (officieux) de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales, 20 novembre 1920. — L’Action syndicale (mensuel des syndicats confédérés de Perpignan et des Pyrénées-Orientales), octobre 1920, janvier 1921, février 1921.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément