ESCARRAT Adolphe, Adrien

Par Jacques Girault

Né le 18 juin 1895 au Thoronet (Var), mort le 22 octobre 1995 au Luc (Var) ; mineur ; militant syndical (CGT) ; militant communiste dans le Var.

Fils d’Antonin Escarrat, tour à tour cultivateur et maçon, et de son épouse, née Jeanne Félès, Adolphe Escarrat effectua le service militaire dans l’infanterie comme soldat de deuxième classe. Il exerça plusieurs professions : journalier, ouvrier, ou garçon boucher-charcutier selon les sources. Il se maria à Brignoles (Var) en mai 1938 et, sans doute veuf, s’y remaria en janvier 1941 avec Gisèle Pierrini, fille de cultivateurs. Ils eurent deux enfants.
Candidat sur la liste communiste aux élections municipales, le 5 mai 1935, au Luc, il obtint 67 voix sur 735 inscrits. Le 4 octobre 1936, candidat sur la liste du « Bloc ouvrier et paysan », il réunit 135 voix sur 749 inscrits.
En 1941, requis pour travailler comme mineur, il fut condamné à quinze jours de prison par le tribunal correctionnel de Brignoles pour avoir quitté le chantier et refusé de travailler à la mine de bauxite du Midi. Ouvrier mineur employé de la compagnie AFC au chantier Combecave à Cabasse à la fin des années 1940, en 1945, il adhéra au syndicat CGT des mineurs, assura le secrétariat du syndicat à Cabasse puis devint secrétaire administratif de l’union locale du Luc.
En mai 1945, il adhéra au Parti communiste français au Luc. Secrétaire de sa cellule, il devint secrétaire à l’organisation en 1948.
Adolphe Escarrat fut candidat d’« Union républicaine et résistante » présenté par le Parti communiste, pour le conseil général dans le canton du Luc, le 20 mars 1949. Il obtint 743 voix sur 3 916 inscrits.
Il quitta le PCF par la suite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article112178, notice ESCARRAT Adolphe, Adrien par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 18 juin 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7.3.53 ; 3 Z 2.10. —Arch. Fédération du Var du PCF. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément