EYRIEZ Louis (ou EYRIES Louis)

Par Antoine Olivesi

Né le 9 décembre 1871 à Embrun (Hautes-Alpes), imprimeur et journaliste, socialiste (SFIO) puis communiste.

Né le 9 décembre 1871 à Embrun (Hautes-Alpes), Louis Eyriez était, en 1919, imprimeur-journaliste à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) et y dirigeait le journal Le Progrès des B. du Rh.. Il était peut-être directeur d’une imprimerie dans cette même ville avant 1914. En 1919, aux élections législatives, il fut candidat sur la liste SFIO avec Sixte-Quenin et Félix Gouin* dans la 2e circonscription des Bouches-du-Rhône et obtint 12 946 voix. Après le congrès de Tours, le Progrès devenu le Progrès de Salon se situa entre le SFIO et la SFIC puis passa ensuite au Parti communiste et Eyriez fut candidat, dans la même circonscription, en 1924, sur la liste du Bloc ouvrier et paysan. Il recueillit 5 648 suffrages sur 61 179 électeurs inscrits. Le 8 août 1925, un nommé Eyries participa à Sanary, dans le Var, à une réunion du Comité d’Action de la région méditerranéenne contre la guerre du Maroc.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article112391, notice EYRIEZ Louis (ou EYRIES Louis) par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 3 septembre 2016.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Nat. F7/13905. — Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, V M 2/282 et M 2 III 59 et 60. — Bibliographie de la presse française, B. du Rh., op. cit., p. 165.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément