FABRE Aimé

Par André Balent

Ce militant se confond-il avec Aimé Fabre du syndicat des cuisiniers et des pâtissiers ?

À la fin des années 1930, Aimé Fabre, employé municipal affecté aux « fourneaux économiques municipaux » du quartier de la Gare, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), militait dans les rangs du Parti socialiste SFIO.

Le 12 janvier 1937, il fut élu trésorier de la section socialiste SFIO de Perpignan. Il fut coopté par la CAF réunie le 28 février 1937 pour remplacer Pascal Bernole*.

Le 1er août 1937, la CAF le désigna au poste de trésorier fédéral pour remplacer Joseph Rous* démissionnaire, et comme délégué de la SFIO au Comité départemental d’entente. Le 12 janvier 1938, il fut élu à la commission de contrôle de la section socialiste SFIO de Perpignan, ainsi que Jo. Brial (militant originaire de Thuir et issu des Jeunesses socialistes dont il fut au plan départemental, un animateur) et Pierre Gineste*. Au congrès fédéral du 29 mai 1938, il fut élu membre titulaire de la CAF et fut réélu trésorier fédéral. Il fut réélu trésorier fédéral au congrès fédéral du 21 mai 1939.

En janvier 1939, il fut élu secrétaire de la sous-section socialiste SFIO du quartier Saint-Mathieu à Perpignan (secrétaire adjoint, Louis Ausseil ; trésorier, Jean Brial). En 1937, il était également président de la « Chorale socialiste SFIO » de Perpignan (Voir Jacques Sanmarty*).

Après la Seconde Guerre mondiale, Aimé Fabre n’eut plus d’activités politiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article112431, notice FABRE Aimé par André Balent, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par André Balent

SOURCES : Le Socialiste des Pyrénées-Orientales, hebdomadaire de la Fédération socialiste SFIO des Pyrénées-Orientales, 21 janvier 1937, 4 mars 1937, 12 août 1937, 14 janvier 1938, 3 juin 1938, 27 janvier 1939, 26 mai 1939. — Annuaire-Guide des Pyrénées-Orientales, Nîmes, Chastanier et Alméras, 1937. — Témoignage de M. Marcel Mayneris, ancien secrétaire fédéral adjoint du Parti socialiste SFIO dans les Pyrénées-Orientales (Perpignan, 10 juillet 1983).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément