FERRER Bonaventure [Rivesaltes]

Par André Balent

Ouvrier agricole à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), Bonaventure Ferrer milita dans les rangs de la CGT. En 1919 et en 1920, il était président du syndicat des travailleurs de la terre de Rivesaltes et, en avril 1922, il siégeait avec Gaudérique Cortale, Alfred Avillach, Montagné, Ros et Vilar au bureau intersyndical départemental des travailleurs de la terre des Pyrénées-Orientales. Le congrès départemental du 20 août 1922 l’élut secrétaire adjoint des syndicats d’ouvriers agricoles des Pyrénées-Orientales. Le secrétaire de la commission intersyndicale des ouvriers agricoles et viticoles (CGT) des Pyrénées-Orientales élu ce même jour était Raphaël Moliner* , de Villelongue-de-la-Salanque. Les autres membres du bureau de ce même organisme syndical étaient : François Montagné, de Sainte-Marie-la-Mer ; Pierre Garrigue de Palau-del-Vidre, Louis Fondevielle (ou : Fontvieille ?), de Canet ; Gaudérique Cortale, de Villelongue-de-la-Salanque ; Alfred Avillach, de Millas. Comme beaucoup de militants ouvriers rivesaltais du début des années 1920, Bonaventure Ferrer milita sans doute dans les rangs du Parti communiste : il fut en tout cas sympathisant de cette organisation. Le 3 octobre 1922, ce fut en tant que secrétaire du syndicat local des ouvriers agricoles de Rivesaltes qu’il fut assesseur d’une réunion publique présidée par François Cabanes* maire communiste de Rivesaltes. Cette réunion « en faveur du syndicalisme » avait également pour objet de « protester contre les mesures prises par le gouvernement au cours de la grève du Havre ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article113143, notice FERRER Bonaventure [Rivesaltes] par André Balent, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 30 juillet 2016.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, versement du cabinet du préfet (16 septembre 1959), liasse 111 (Parti communiste et CGTU 1920-1924), rapport du commissaire de police de Rivesaltes au préfet (3 octobre 1920). — Le Cri Catalan, hebdomadaire (officieux) de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales, 15 avril 1919, 1er mai 1920, 8 avril 1922, 2 septembre 1922. — L’Action syndicale, janvier, mai et septembre 1922.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément