FEZELOT Émile, Louis

Par Jean-Pierre Besse

Né le 14 mars 1891 à La Croix-Saint-Ouen (Oise), fils d’un scieur de bois, Émile Fezelot exerçait la profession de layetier lorsqu’il se présenta aux élections municipales de 1925 dans sa commune natale. Il figurait alors sur une liste ouvrière qui affrontait une liste de droite, une liste radicale et une liste communiste. Il obtint 136 voix sur 513 inscrits et fut élu au deuxième tour. En 1929, il se présenta sur la liste conduite par le maire sortant Denis Miquel* , ancien communiste retourné depuis peu à la SFIO. Fezelot fut réélu au premier tour avec 249 voix sur 536 inscrits. En 1935, il retrouva à nouveau son siège au premier tour avec 302 voix sur 577 inscrits.

En 1936, il entra à la Manufacture d’allumettes de Saintines et adhéra à la CGT.

Révoqué en 1942 par Pétain de son poste de conseiller municipal, Fezelot vivait toujours en 1982.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article113252, notice FEZELOT Émile, Louis par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 2 août 2013.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. de l’Oise, série M. — Renseignements fournis par l’intéressé, le 12 novembre 1982. — État civil de La Croix-Saint-Ouen, 29 mai 1984, pas de mentions marginales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément