FIGEAC Raymond [FIGEAC Joseph, Marie, Cyprien, dit Raymond]

Né à Aurillac (Cantal), le 7 octobre 1868,mort en juillet 1936. Marié à Paris IIe arr. le 20 juillet 1926. Journaliste. Militant socialiste.

Fils d’un conducteur des Ponts et Chaussées, licencié en lettres, journaliste professionnel, R. Figeac avait occupé, avant la guerre, vers 1912, les fonctions de secrétaire de rédaction à l’Humanité de J. Jaurès. Jusqu’en 1920, il avait compté parmi les meilleurs collaborateurs du journal d’où il fut écarté au lendemain du congrès de Tours pour avoir rejeté l’adhésion à la IIIe Internationale. Il avait été un des 158 signataires de la motion « pour l’unité internationale », dite motion Blum, Paoli, Bracke, Mayéras, présentée au congrès national de Tours (25-30 décembre 1920).

R. Figeac entra alors comme chef des informations à la rédaction du nouveau quotidien de la SFIO, Le Populaire, y collabora pendant deux ans, puis passa à celui de la CGT, Le Peuple, tout en militant activement à la 2e section de la Fédération de la Seine du Parti socialiste SFIO.

Le 16 juillet 1936, il fut inhumé au cimetière parisien de Thiais

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article113283, notice FIGEAC Raymond [FIGEAC Joseph, Marie, Cyprien, dit Raymond] , version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 11 décembre 2015.

SOURCES : Arch. PPo. Ba/1686. — Le congrès de Tours. Édition critique, op. cit. — État civil d’Aurillac, pas de mention de décès, 29 mai 1984. — Le Populaire du 16 juillet 1936. — l’Humanité du 16 juillet 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément