FOLLET Jules

Ouvrier verrier ; syndicaliste confédéré de St-Évroult-Notre-Dame-des-Bois (Orne), puis Cepoy (Loiret) ; militant coopérateur.

Militant verrier de la fédération confédérée du verre, le 17 septembre 1925 à St-Évroult-Notre-Dame-des-Bois, Jules Follet rendit compte de son mandat au XIX congrès fédéral de la fédération nationale des travailleurs du verre.

En 1928 il s’était installé à Cepoy (Loiret), où il travailla à reconstituer le syndicat confédéré. En 1929, il était secrétaire du syndicat CGT des verriers de Cepoy (Loiret). G. Margot, secrétaire adjoint et J. Parisy, le secondaient. A cette époque il habitait au Petit-Lancy-Chalette (Loiret).

Jules Follet était aussi un militant coopérateur. En 1924 à St-Évroult (Orne) il participa à la création d’un magasin coopératif, avec des militants des chemins de fer, le directeur d’école, et un cultivateur. A son arrivée à Cepoy, il créa « un groupe d’achat en commun pour procurer à ses affiliés, ainsi qu’aux syndiqués confédérés, et à eux seulement, des aliments de bonne qualité à des prix bien au dessous de ceux qui existent dans le commerce ». D’après la Voix des verriers, les statuts de ce groupement indiquaient que pour faire partie de ce groupement il fallait appartenir au syndicat confédéré et être à jour de ses cotisations.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article113542, notice FOLLET Jules, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 6 août 2019.

SOURCE : L’Avenir syndical du Centre, 1929. — La Voix des Verriers, octobre 1925, mai-juin 1928 (BNF). — Le Journal de l’Orne, le 25 octobre 1924 — Notes de Gilles Pichavant

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément