FRAMBOURG Alexandre, Achille

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 6 août 1882 à Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne) ; mort le 31 juillet 1960 à Ivry-sur-Seine (Seine) ; charpentier sur fer ; conseiller municipal socialiste puis communiste d’Aubervilliers (Seine) de 1919 à 1923 ; secrétaire du syndicat unitaire de la serrurerie de la Seine.

Marié le 21 février 1906 à Lizy, Alexandre Frambourg fut élu conseiller municipal socialiste d’Aubervilliers (Seine) sur la liste de Michel Georgen* , le 30 novembre 1919, Alexandre Frambourg intervint au congrès extraordinaire de l’Union des syndicats de la Seine, en novembre 1920, pour s’opposer à l’article « qui interdit à un élu politique quelconque de faire partie du Comité général de l’Union ». Il précisa « je suis élu socialiste » et « secrétaire de syndicat » (c.r. p. 59-60). Frambourg siégea au conseil municipal jusqu’à sa dissolution par la préfecture et se représenta sur la liste communiste à l’élection partielle du 25 février 1923. Son nom figurait sur la liste Bloc ouvrier paysan présentée aux élections municipales de mai 1929 contre la municipalité Pierre Laval.

Délégué du syndicat des serruriers de Paris au congrès de la Fédération CGT du Bâtiment tenu à Dijon en mai 1921, Frambourg soutint la minorité fédérale et fit partie de la commission exécutive provisoire qu’elle constitua avant le congrès confédéral de Lille (Voir Barthe*). Secrétaire du syndicat CGTU de la serrurerie de la Seine, il entra à la commission exécutive de la Fédération unitaire du Bâtiment lors du congrès de Bordeaux en 1927. Il fut délégué au IVe congrès confédéral de la CGTU (Bordeaux, 19-24 septembre 1927).

Présenté par la police comme « secrétaire de la Fédération unitaire du Bâtiment », Frambourg résida à Bordeaux (Gironde) en juillet 1929 ; il était descendu dans un hôtel meublé tenu par Ernest Constant, ancien secrétaire de la XIIIe Union régionale des syndicats unitaires. Frambourg était chargé de la direction du mouvement de grève déclenché parmi les ouvriers du Bâtiment de Bordeaux et de la banlieue. Il prit la parole lors du meeting organisé le 17 juillet pour protester contre la détention de Joubert, secrétaire de l’Union locale.

De 1927 à 1932, Frambourg fut conseiller ouvrier prud’homme unitaire de la Seine, section du Bâtiment. La famille Frambourg assurait, en 1934, la garde du siège syndical de la rue de la Grange-aux-Belles (concierge, gardien). Son fils participait aux activité et camps de vacances des jeunes communistes du XIXe arr.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article114054, notice FRAMBOURG Alexandre, Achille par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 8 mars 2013.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/12989, F7/13652. — Arch. Dép. Seine, DM3 et Versement 10451/76/1. — Arch. Dép. Gironde, série M, Parti communiste, notices individuelles, 1929-1930. — Agendas de la Bourse du Travail de Paris. — Le Travailleur parisien, juillet-septembre 1932. — Cahiers de l’Institut Maurice Thorez, n° 6, octobre 1967. — Comptes rendus des congrès de la Fédération du Bâtiment.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément