FRICK Louis, Auguste

Par Michel Dixmier

Né le 29 décembre 1898 à Pierrefitte-sur-Seine (Seine), mort le 8 mai 1984 à Paris Xe arr. ; dessinateur de presse.

Fils d’un « dessinateur », lui-même dessinateur de presse depuis 1932, L. Frick collabora jusqu’à 1940 à de nombreux journaux parmi lesquels Marianne en 1933, L’Avant-Garde, vers 1934, La Flèche 1934-1935, Vendredi 1936-1937, Regards 1938-1939, Messidor, 1938-1939, Le Canard Enchaîné de 1934 à 1940.

Membre de la CGT, il n’adhéra à aucun parti. Il abandonna toute activité dans la presse en 1942 et ne la reprit pas à la Libération, travaillant dès lors dans la bijouterie-fantaisie. Il aurait toutefois collaboré pendant la guerre à l’Atelier si l’on en juge par le n° 29 de mai 1943.

A partir de 1947 il fut illustrateur du magazine mensuel "Képi Blanc" de la Légion Etrangère. Lui-même fut un légionnaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article114271, notice FRICK Louis, Auguste par Michel Dixmier, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 23 octobre 2018.

Par Michel Dixmier

SOURCES : Interview de L. Frick, 19 novembre 1977 par M. Dixmier. — État civil de Pierrefitte-sur-Seine, 5 juin 1984.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément