FRITSCH Edmond, Émile

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 6 juillet 1879, fils d’un menuisier (?) et d’une blanchisseuse, Edmond Fritsch fut ébéniste au faubourg Saint-Antoine après avoir été formé à l’École d’Alembert. Fritsch fonda la Mutuelle des anciens élèves de son établissement. Ouvrier d’art qualifié, il représenta le syndicat des ébénistes au conseil d’administration de l’école Boulle et siégea au jury des Arts décoratifs. Le 10 décembre 1904, à Paris, Xe arr., il épousa une ouvrière corsetière dont il eut deux enfants nés en 1905 et 1907. Edmond Fritsch fut le fondateur ou un des fondateurs en 1910 de la coopérative « La Famille du XIIe », 179, faubourg Saint-Antoine. La crise toucha durement les ouvriers du bois au début des années 1930 : secrétaire du syndicat (CGTU ?) des ébénistes, Fritsch était trésorier du comité des chômeurs du XIe arr., lors de son meurtre par la police le 18 mars 1932. Fritsch et ses camarades manifestaient devant un chantier du bâtiment à Vitry-sur-Seine où les patrons imposaient des heures supplémentaires. Les forces de l’ordre les dispersèrent brutalement et Fritsch fut atteint d’une balle de revolver. Le Secours rouge international organisa ses obsèques au cimetière de Bicêtre le 24 mars 1932.

C’est au domicile de son frère (9, allée du Stade, au Perreux (Seine) que furent conclus clandestinement, en 1943, les accords du Perreux qui réunifiaient la CGT. Il s’agit de Fritsch Henri, Fernand, menuisier, né le 7 août 1881 à Paris Ve arr.

La femme de Jean Chaintron* , née Janine Fritsch, le 26 septembre 1919 à Paris XIVe arr., était la nièce d’Edmond Fritsch.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article114298, notice FRITSCH Edmond, Émile par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13517, 21 mars 1932. — La Révolution prolétarienne, n° 126, avril 1932 (article de J. de Groote). — Claude Kroviarski, Mémoire de Maîtrise, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément