FUERI Paul, Marius

Par Antoine Olivesi

Né le 29 juin 1873 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; ouvrier savonnier ; syndicaliste CGT de la Chimie et des Bouches-du-Rhône.

Fils de Jean-Baptiste, savonnier, et de Marie-Thérèse Corradi, sans profession, Paul Fueri, chauffeur industriel fut, très tôt, un militant syndicaliste. Il fut l’un des fondateurs, en 1894, du premier syndicat des ouvriers savonniers de Marseille, qu’il dirigea pendant vingt ans. En 1919, lors de la création du syndicat CGT des produits chimiques, il en devint le trésorier général et le demeura jusqu’en 1930.

Il fut délégué au congrès d’Orléans en 1920 et y vota pour la majorité. Il fit de même en 1923 au congrès de Paris. En tant que secrétaire du syndicat des savonniers, il fit appel à la grève pour le 12 février 1934.

Conseiller prud’homme dans la section industrielle, il fut réélu, avec le soutien de la CGT, le 6 novembre 1938 à Marseille. Il habitait alors en banlieue, à La Croix-Rouge, près d’Allauch.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article114377, notice FUERI Paul, Marius par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 14 février 2015, dernière modification le 14 février 2015.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/10823 et XIV M 24/44 (mai 1920). — Arch. ville de Marseille, K 1, 1937. — Le Petit Provençal, 10 février 1934, 31 octobre, 4, 7 et 10 novembre 1938. — D. Moulinard, Le Parti communiste à Marseille..., op. cit. — Dictionnaire, tome 16, p. 300, 304, 312 et 315. — Indicateur marseillais, 1939, p. 84. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément