KAGAN Mounia

Né en 1906, mort en 1941, frère de Georges Kagan, Mounia appartint à la rédaction centrale clandestine de l’organe du Parti communiste polonais. Il passa une licence de lettres à l’Université de Strasbourg où il fréquenta les milieux trotskistes. Mounia Kagan fut expulsé de France et y revint illégalement avant de voir sa situation régularisée sous le Front populaire.

Il se réfugia en zone sud au début de la Seconde Guerre mondiale, mais arrêté et interné au camp de Rivesaltes, il y mourut d’épilepsie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article114735, notice KAGAN Mounia , version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

SOURCE : J.-J. Thomas, Esquisse de l’histoire du groupe Que faire ? 1933-1939, Mémoire de Maîtrise, Rennes, 1980.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément