KAISER Charles, Frédéric

Par Jacques Girault

Né le 15 décembre 1901 à Paris (Xe arr.), fils d’un garçon d’hôtel devenu hôtelier, rue Dupin (VIe arr.), Charles Kaiser, était concierge 5, rue des Sablons (XVIe arr.) quand il se maria à Paris (XVIe arr.), en mai 1933, avec une femme de chambre allemande, fille d’un maçon.

Chef électricien, il demeurait dans la cité-jardin de la Butte rouge à Châtenay-Malabry (Seine), 2 rue Eugène-Varlin et tenait également le magasin de journaux de la place Allemane. Après la guerre, il devint gardien de la troisième tranche d’immeubles autour de la place Cyrano de Bergerac.

Membre du comité de la section communiste en 1939, résistant, il fut désigné par le comité local de Libération au conseil municipal provisoire qui se réunit à partir de 26 novembre 1944. Il devint adjoint au maire. Candidat aux élections municipales sur la liste d’unité socialiste, républicaine et antifasciste, Kaiser retrouva, le 29 avril 1945, ses fonctions d’adjoint. Réélu, le 19 octobre 1947, il démissionna le 21 mars 1952.

Domicilié à Bois-Guilbert (Seine-Maritime), retraité, veuf, Kaiser mourut à l’hôpital de Rouen (Seine-Maritime), le 22 avril 1975.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article114738, notice KAISER Charles, Frédéric par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Com. Châtenay-Malabry. — Jacques Girault, Militants de Châtenay-Malabry entre les deux guerres, CNRS/GRECO 55, 1987.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément